Menu Fermer

Venez nous rejoindre chaque samedi de 14h30 à 15h40.

Les classes de l'école du sabbat sont les battements de cœur de notre communauté. Chaque semaine nous passons du temps à apprendre les Saintes Écritures et nous partageons notre connaissance.

L’École du sabbat est le premier système éducatif religieux de l’Église adventiste du septième jour. Elle vise quatre objectifs : l’étude des Écritures, la communion, le témoignage rendu par la communauté et l’accent sur la mission mondiale.

«L’École du sabbat est une branche importante de l’œuvre missionnaire, non seulement parce qu’elle instruit jeunes et vieux dans la Parole de Dieu, mais aussi parce qu’elle éveille en eux un amour pour ses vérités sacrées et le désir de les étudier pour eux-mêmes. Par dessus tout, elle leur enseigne à régler leurs vies sur les saints enseignements de la Bible.» — Counsels on Sabbath School Work, p. 10, 11.

«Si elle est bien dirigée, l’École du sabbat est l’un des grands facteurs que Dieu emploie pour amener les âmes à la connaissance de la vérité.» — Idem, p.115.

Pour les études quotidiennes de la bible en ligne :

L’Église Adventiste du Septième Jour encourage la lecture et l’étude de la Bible quotidiennes. Pour aider à cela, elle propose un guide d’étude de la Bible dont le thème change chaque trimestre.

DU REPOS AU SEIN DE L’AGITATION

Le vol s’était déroulé sans incident, jusqu’au moment où le commandant de bord annonça depuis le cockpit que l’avion allait traverser un gros orage. « Veuillez attacher vos ceintures. Nous allons être secoués, » déclara la voix en terminant l’annonce.

Peu de temps après, l’avion se mit à tanguer violemment en traversant ces turbulences. Des compartiments à bagages s’ouvrirent, les gens devaient rester assis à leur place. Après un soubresaut particulièrement violent, quelqu’un poussa un cri à l’arrière de l’avion. Dans la tête de plusieurs passagers, des images défilèrent : une aile qui se casse en deux, et l’avion qui plonge. Tous les passagers semblaient tendus et angoissés. Tous, sauf une petite fille assise à l’avant en classe économique. Elle était occupée à dessiner sur la petite table escamotable ouverte devant elle. De temps à autre, elle regardait par le hublot un éclair particulièrement impressionnant, puis elle reprenait tranquillement son dessin.

Après ce qui sembla une éternité, l’avion finît par atterrir sans encombre à destination. Les passagers acclamèrent le pilote et l’applaudirent, reconnaissants et soulagés d’être de nouveau sur la terre ferme. La petite fille avait fait son sac et attendait que les gens sortent de l’avion, quand l’un des passagers lui demanda si elle avait eu peur. Comment avait-elle pu rester aussi calme dans un orage pareil, avec de telles secousses dans l’avion?

« Je n’ai pas eu peur, dit la Mette à l’homme étonné. Le pilote, c’est mon papa, et je savais qu’il me ramenait à la maison. »

L’agitation et la peur vont souvent de pair. Vivre dans un monde qui maintient les gens occupés 24h/24, 7J/7 peut produire l’agitation et la peut dans nos vies. Qui n’a jamais, parfois, de difficultés avec la peur, l’inquiétude, la crainte de ce que réserve l’avenir ? Le passé est terminé, le présent, c’est maintenant, mais l’avenir est encore très incertain, et dans ce monde instable, les réponses ne sont peut-être pas celles que nous voulons entendre. Nous nous demandons si nous pourrons terminer dans les délais, payer le prochain loyer ou régler la prochaine mensualité pour l’école, ou faire que notre mariage, qui bat déjà de l’aile, survive à une autre tempête. Nous nous demandons si Dieu peut continuer à nous aimer, alors que nous passons notre temps à le « décevoir ». »

Ce trimestre, nous aborderons sans détour certaines de ces craintes. « Le repos en Christ, » ce n’est pas qu’un simple titre pour un guide d’étude, ou bien le logo d’une campagne d’évangélisation ou d’un camp meeting. Se reposer en Christ, voilà la clé de la vie promise par Jésus à ses disciples : Le voleur ne vient que pour voler, abattre et détruire ; moi, je suis venu pour qu’ils aient la vie et l’aient en abondance Jean 10.10).

Tandis que les auteurs travaillaient sur ce guide d’étude, ils ont pris conscience de l’omniprésence de la notion de repos dans la théologie biblique. Le repos est lié au salut, à la grâce, à la création, au sabbat, à notre compréhension de l’état des morts, au proche retour de Jésus, et à tant de choses encore.

Quand Jésus nous a invités à venir trouver du repos en lui (Matt 11.28), il ne s’adressait pas seulement à ses disciples ou à l’Église chrétienne primitive. Il voyait les générations futures d’êtres humains malades du péché, fatigués, épuisés, éprouvés, ayant besoin d’accéder à la source du repos. Tandis que vous étudiez les leçons hebdomadaires durant ce trimestre, n’oubliez pas de venir vous reposer en lui. Après tout, notre Père céleste est aux commandes, et il est prêt à nous ramener sans encombre à la maison.

Leçon 02 - Agité et rebelle

Eglise adventiste du septième jour Morija

Three Angels Broadcasting Network (3ABN)

Fédération France Nord